<

Aménagement d’un centre d’hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile sur un terrain vacant à Clichy.

En automne 2019 ce site doit accueillir un Centre d’accueil et d’hébergement temporaire pour migrants et pour personnes sans abris. Environ 350 personnes y seront logées. L’hébergement se fera en construction modulaire recyclée, à partir de bâtiments existants,  fabriqués pour d’autres usages et ré-utilisés ici pour de l’hébergement d’urgence.

 

Les « bâtiments » ont déjà été sélectionnés et ils sont stockés en attente d’installation sur site : un ancien EHPAD, un bâtiment composé de chambres avec sanitaires communs, plusieurs bâtiments de chambres individuelles avec sanitaires privés, deux réfectoires et un bâtiment de bureaux. Le centre d’accueil sera aménagé pour une période d’environ 5 ans. Ensuite, la parcelle sera remise en état initial avant la réalisation d’un projet de construction qui reste à définir.

 

Au delà de répondre à un besoin urgent d’hébergement dans un contexte économique défavorable, le projet pose avant tout une question d’usage, c’est-à-dire comment ce centre peut devenir un lieu de vie pour les personnes qui y seront accueillies en attendant la résolution de leur statut administratif ou en attendant un logement pérenne. À la question d’usage s’ajoute inévitablement la question de l’impact environnemental de cet aménagement. Le projet traite ces deux questions simultanément. L’infrastructure nécessaire pour la pose de bâtiments modulaires doit répondre aux exigences environnementales actuelles et, en même temps, rendre les espaces extérieurs vivables pour les personnes hébergées.

 

Le projet s’est développé en partant de l’espace vert existant, qui s’est peu à peu découpé pour laisser place au projet bâti. Le fil conducteur était: Comment moduler le site pour créer une qualité d’espace pour les personnes accueillies tout en répondant aux exigences environnementales comme permettre l’infiltration de l’eau de pluie sur le terrain?

 

 

 

L’emprise du bâti se découpe donc pour créer des «rigoles» perméables nécessaires à l’infiltration des eaux de pluies, qui serviront par la suite à l’installation de bacs de culture surélevés, tout en dessinant des différences de niveaux créant des assises et espaces de vie communs. Les bâtiments ont été disposés de telle sorte que l’espace extérieur pouvait être hiérarchisé entre des zones «publiques», vues comme des places dans une rue principale, et des espaces semi-privés, vus comme des cours intérieures propres aux habitants d’un «quartier».

 

Infiltration des eaux pluviales et permaculture

L’espace extérieur a été conçu pour permettre une infiltration totale des eaux pluviales à la parcelle tout en créant des aménagements paysagers développant la vie en communauté et les espaces de vie extérieurs. L’emprise du sol en ‘grave ciment’ se découpe pour créer des «rigoles» qui serviront à l’infiltration des eaux de pluie. Le terrassement est orienté pour permettre à l’eau de se déverser dans ces zones perméables. Ces rigoles dessinent des différences de niveaux qui sont utilisées pour créer des bancs et assises pour les usagers.

 

Des bacs de culture surélevés sont installés dans ces zones d’infiltration des eaux pluviales. Les bacs profitent ainsi naturellement de l’écoulement de l’eau de pluie. Ces bacs ont une portée économique et sociale car ils seront cultivés par les usagers du centre et la récolte de cette agriculture urbaine sera un complément d’alimentation pour les personnes hébergées.

>

Please scroll

Photographie aérienne du site

Plan d’aménagement du site

Plan d’aménagement du site

Coupe du terrain

Plan d’aménagement du site

Plan d’aménagement du site

Coupe du terrain

Collaborateurs

Programme

Centre d’hébergement d’urgence

Client

Alteralia

Année

2019

Localisation

Clichy

Surface

Budget

Phase

Esquisse